top of page

Pourquoi réaliser un benchmark concurrentiel ?

Le benchmarking est un outil fondamental pour l'amélioration de la prise de décision. Il consiste à mesurer les performances d'une entreprise par rapport à celles de ses concurrents et/ou de ses partenaires. C’est une approche méthodologique incontournable qui vous permet d'améliorer vos stratégies et vos techniques pour mieux atteindre vos objectifs.


Dans un contexte économique de plus en plus compétitif, les entreprises doivent

constamment chercher à améliorer leur performance et leur compétitivité. Ci-dessous, ESSEC Junior Développement, vous livre les objectifs et les intérêts de réaliser un benchmark concurrentiel ainsi que les différences avec la veille concurrentielle.



Le benchmarking concurrentiel : qu'est-ce que c'est ?


Le benchmarking concurrentiel est une technique d’analyse qui consiste à comparer les pratiques d'une entreprise avec celles de ses concurrents directs ou indirects sur un marché donné. Cela peut porter sur différents aspects de l'entreprise, tels que les produits, les services, les prix, la communication ou encore les processus de production. Il permet de mesurer les écarts de performance, d'identifier les bonnes pratiques et de déterminer les axes d'amélioration pour renforcer la compétitivité de l'entreprise. Pour cela, les équipes d’ESSEC Junior Développement collectent et exploitent des données sur les concurrents, utilisent des rapports annuels, des enquêtes de satisfaction, les réseaux sociaux et bien d’autres outils à notre disposition. Une fois les données collectées, nous les analyserons pour en tirer les enseignements et les conclusions qui permettront à votre entreprise de réaliser ses objectifs.



Les objectifs et intérêts du benchmark concurrentiel


Le benchmark concurrentiel vise principalement à :

  • Identifier les forces et les faiblesses de votre entreprise par rapport à vos concurrents.

  • Connaître le positionnement, les qualités et les faiblesses de vos concurrents.

  • Identifier les meilleures entreprises dans votre secteur d’activité.

  • Comprendre les facteurs de réussite dans votre secteur d’activité.

  • Trouver des pistes d'amélioration pour renforcer votre compétitivité.

  • Déterminer les indicateurs de performance à suivre pour mesurer l'efficacité de vos actions mises en place.

  • Une meilleure connaissance du marché et de vos concurrents.

  • Une meilleure compréhension des tendances et des évolutions de votre marché.

  • Une amélioration de la qualité de vos produits et de vos services.

  • Une optimisation des processus internes de votre entreprise.

  • Une augmentation de la satisfaction de vos clients.

  • Préparer le lancement d’un nouveau produit.

  • Accompagner l’élaboration d’un plan d’action.



La différence entre benchmark concurrentiel et veille concurrentielle


Le benchmarking concurrentiel et la veille concurrentielle sont deux méthodes différentes, bien qu'elles aient un objectif commun : la connaissance du marché et des concurrents.


La veille concurrentielle consiste à collecter de l'information sur les activités des concurrents, par exemple, leurs nouveaux produits ou services, leur communication, leur stratégie de prix ou leur positionnement. Cela permet à l'entreprise de se tenir informée des évolutions du marché et de détecter les opportunités ou les menaces potentielles. En revanche, le benchmarking concurrentiel va plus loin, en comparant les performances et les pratiques de l'entreprise avec celles de ses concurrents, dans le but d'identifier les points forts et les points faibles de chaque entreprise et d'adapter sa stratégie en conséquence.


En somme, la veille concurrentielle est une méthode de collecte d'information, tandis que le benchmarking concurrentiel est une méthode de comparaison et d'analyse.



Les autres types de benchmark


Outre le benchmarking concurrentiel, il existe d'autres types de benchmarking qui peuvent être utiles aux entreprises :

  • Le benchmarking interne, par exemple, consiste à comparer les performances d'une entreprise avec celles de ses différents services ou départements, dans le but d'identifier les meilleures pratiques et de les diffuser au sein de l'organisation.

  • Le benchmarking fonctionnel, quant à lui, vise à comparer les processus ou les pratiques d'une entreprise avec celles d'entreprises d'autres secteurs, mais qui ont des processus similaires.

  • Enfin, le benchmarking générique s'intéresse aux meilleures pratiques d'entreprises qui n'appartiennent pas à la même industrie ou au même secteur. Chacune de ces méthodes peut être utile selon les objectifs de l'entreprise et les résultats attendus.



Pour toutes demandes concernant la réalisation d’un benchmarking, nous vous invitons à contacter les équipes d’ESSEC Junior Développement.



Ecrit par Lucas Fernandes, Consultante Junior ESSEC Junior Développement



Comments


bottom of page