top of page

Comment financer sa startup ? 



A propos

Mettre tous ses œufs dans le même panier n'est jamais une bonne stratégie commerciale. Cela est particulièrement vrai lorsqu'il s'agit de financer votre nouvelle entreprise. Non seulement la diversification de vos sources de financement permettra à votre start-up de mieux résister à d'éventuels revirements, mais elle améliorera également vos chances d'obtenir le financement approprié pour répondre à vos besoins spécifiques.


Les banquiers ne se sont pas, et ne se considèrent pas comme votre unique source de fonds. Le fait même que vous recherchiez ou utilisiez diverses alternatives de financement démontrera aux investisseurs que vous êtes un entrepreneur proactif.


Quelle(s) que soi(en)t la/les source(s) de financement pour le(s)quelle(s) vous optez, chacune présente des avantages et des inconvénients spécifiques ainsi que des critères propres qu’elles utiliseront pour évaluer votre entreprise.


Vous trouverez ci-dessous un aperçu de différentes sources de financement pour les start-ups.



Télécharger le rapport complet :

Comment-financer-sa-start-up
.pdf
Download PDF • 436KB


 

L’Investissement Personnel


Lorsque vous démarrez une entreprise, votre premier investisseur doit être vous-même, soit avec votre propre argent, soit avec une garantie sur vos actifs. Cela prouve aux investisseurs et aux banquiers que vous avez un engagement à long terme envers votre projet et que vous êtes prêt à prendre des risques.



La love money


Il s'agit de l'argent prêté par votre entourage (conjoint, famille, amis, etc). Les investisseurs et les banquiers le considèrent comme du "capital patient", c'est-à-dire de l'argent qui sera remboursé plus tard lorsque les bénéfices de votre entreprise augmenteront.


Cependant, avant d’emprunter de l’argent aux gens de votre cercle proche, vous devez être conscient que :

· Vos proches ont rarement beaucoup de capital ;

· Ils peuvent vouloir avoir une participation dans votre entreprise ;

· Une relation d'affaires avec vos proches ne doit jamais être prise à la légère.



Les prêts bancaires


Les prêts bancaires sont la source de financement la plus couramment utilisée par les petites et moyennes entreprises. Tenez compte du fait que toutes les banques offrent des avantages différents, qu'il s'agisse d'un service personnalisé ou d'un remboursement sur mesure. Il est bon de faire le tour du marché et de trouver la banque qui répond à vos besoins spécifiques.


D'une manière générale, sachez que les banquiers recherchent des entreprises ayant des antécédents solides et un excellent crédit. Une bonne idée ne suffit pas ; elle doit être étayée par un plan d'affaires solide. Les prêts de démarrage exigent aussi généralement une garantie personnelle de la part des entrepreneurs.



Les Incubateurs d'entreprises


Les incubateurs d'entreprises (ou " accélérateurs ") se concentrent généralement sur le secteur de la haute technologie en offrant un soutien aux nouvelles entreprises à divers stades de développement. Cependant, il existe également des incubateurs de développement économique local, qui se concentrent sur des domaines tels que la création d'emplois, la revitalisation et les services d'hébergement et de partage.


En général, les incubateurs invitent les futures entreprises et autres sociétés naissantes à partager leurs locaux, ainsi que leurs ressources administratives, logistiques et techniques. Par exemple, un incubateur peut partager l'utilisation de ses laboratoires afin qu'une nouvelle entreprise puisse développer et tester ses produits à moindre coût avant de commencer la production.


En général, la phase d'incubation peut durer jusqu'à deux ans. Une fois le produit prêt, l'entreprise quitte généralement les locaux de l'incubateur pour entrer dans sa phase de production industrielle et se débrouiller seule.


Les entreprises qui bénéficient de ce type de soutien opèrent souvent dans des secteurs de pointe tels que la biotechnologie, les technologies de l'information, le multimédia ou la technologie industrielle.



Subventions et aides gouvernementales


Les organismes gouvernementaux offrent des financements tels que des subventions et des aides qui peuvent être disponibles pour votre entreprise. Vous retrouverez toutes les différents aides et des explications les concernant sur : https://www.economie.gouv.fr/cedef/aides-publiques-entreprises


Prendre contact avec la BPI (Banque Publique d’Investissement) permet également de se renseigner sur les aides et les autres dispositifs de soutient existants.



Concours de création d’entreprise


Il existe de nombreux concours de création d’entreprises, avec différentes thématiques/problématiques. Vous en trouverez forcément un correspondant à votre projet. Participer à un concours de la sorte peut vous permettre d’obtenir une contribution financière à votre projet et/ou de rencontrer de potentiels investisseurs.



Le capital amorçage


Les start-ups qui recherchent ce type de capital ont déjà prouvé que le marché a besoin de leur produit. Elles ont simplement besoin d'argent pour commercialiser ce produit et s'implanter dans leur secteur. Attention à ne donc pas confondre avec le financement pré-amorçage.


L'une des principales caractéristiques de ce financement est que les investisseurs n'accordent pas de prêts. Ils attendent une part de l'entreprise dans le futur. Les entrepreneurs qui se lancent dans la collecte de fonds doivent être à l'aise pour céder une partie de leur entreprise.


Ce type de financement permet une injection rapide de liquidités ce qui est indispensable aux startups pour décoller et survivre. En effet, les startups, par nature, cherchent à se développer rapidement. Sans financement de démarrage, presque toutes les startups échoueront. La somme d'argent nécessaire à un entrepreneur pour percer sur un marché dépasse généralement tout ce que la famille, les amis ou les options de financement traditionnelles peuvent fournir. Cette levée de fonds de départ permet ainsi aux start-ups de se financer en fonds propres et de ne pas s’endetter.


La collecte de fonds d'amorçage est un défi et nécessite généralement beaucoup de temps et d'investissement. Le processus est ardu, complexe et comporte beaucoup d'échecs. Si vous vous sentez découragé, rappelez-vous que la plupart (sinon la totalité) des entrepreneurs à succès sont passés par là et que cela fait partie de la création d'une entreprise.



Le capital-risque


La première chose à garder à l'esprit est que le capital-risque n'est pas nécessairement destiné à tous les entrepreneurs. Dès le départ, vous devez savoir que les investisseurs en capital-risque recherchent des entreprises axées sur la technologie et des sociétés à fort potentiel de croissance dans des secteurs tels que les technologies de l'information, les communications et la biotechnologie.


Les investisseurs en capital-risque prennent une participation dans l'entreprise pour l'aider à réaliser un projet prometteur mais plus risqué. Cela implique de céder une partie de la propriété ou du capital de votre entreprise à une partie externe. Les investisseurs en capital-risque attendent également un bon retour sur investissement, souvent généré lorsque l'entreprise commence à vendre des actions au public. Assurez-vous de rechercher des investisseurs qui apportent une expérience et des connaissances pertinentes à votre entreprise.



Les Business Angels


Les business angels sont généralement des personnes fortunées ou des cadres d'entreprise à la retraite qui investissent directement dans des petites entreprises appartenant à d'autres personnes. Il s'agit souvent de leaders dans leur propre domaine, qui apportent non seulement leur expérience et leur réseau de contacts, mais aussi leur expertise et leur savoir-faire.

Les business angels ont tendance à financer les premières étapes de l'entreprise avec des investissements de l'ordre de 25 000 à 100 000 dollars. Les investisseurs institutionnels en capital-risque préfèrent des investissements plus importants, de l'ordre de 1 million de dollars.


En échange du risque qu'ils prennent, ils se réservent le droit de superviser les pratiques de gestion de l'entreprise. Concrètement, cela implique souvent un siège au conseil d'administration et une garantie de transparence.


Les business angels ont tendance à se faire discrets. Pour les rencontrer, il faut s'adresser à des associations spécialisées ou rechercher des sites web sur les business angels.



BSA-AIR (bon de souscription d'actions – accord d'investissement rapide)


Seules les sociétés par actions (SA, SAS et SCA) peuvent émettre un BSA-AIR. Il s’agit d’un type d’investissement avantageux pour les start-ups en phase d’amorçage.


Les startups à fort potentiel peuvent lever des fonds rapidement. Elles ne sont pas confrontées aux lourdes procédures des levées de fonds traditionnelles. En contrepartie des fonds débloqués, le mécanisme des bons de souscription d'actions donne aux investisseurs le droit de souscrire à un nombre variable d'actions. Le prix sera déterminé en fonction d'un événement futur (souvent une levée de fonds).

Ce type de financement possèdent de nombreux avantages tels que notamment la rapidité du financement, l’absence de dilution immédiate de l’actionnariat et une économie de temps.

Comments


bottom of page